labicicletalatina

Un an à vélo en Amérique du Sud

Diana et José

Ce jeune couple m’a accueilli chez eux, à Chapinero Alto, un quartier de Bogotá, quelques jours. Pour les en remercier, je n’ai rien trouvé de mieux que de les priver d’un petit déjeuner en famille un dimanche matin, en les appelant au secours suite au vol de mon vélo.

Diana, 26 ans, travaille pour les réseaux des musées communautaires du ministère de la culture colombien : elle s’occupe d’aider et de conseiller à la création de musées à la demande de communautés de diverses régions de Colombie dans le but de diffuser et conserver leurs cultures. Elle est passionnée par le sort de ses compatriotes, elle a étudié 5 ans en France avant de revenir pour travailler en Colombie. Ce travail n’est pas sans difficultés : il faut être entrepreneur pour garantir la qualité des lieux et du musée tout en étant diplomate pour que les communautés s’approprient ce travail.

José travaille pour l’agence de coopération internationale japonaise (JICA) dans un programme de construction de paix. Tous deux sont passionnés par leur travail : ils quittent l’appartement vers 7h le matin pour n’y revenir qu’après 19 heures. Il ne leur reste plus que le week-end pour se reposer, visiter la famille, quand Diana n’est pas en déplacement au fin fond de la Colombie.

Diana et José m’ont beaucoup soutenu et m’ont expliqué beaucoup de choses sur la Colombie. Ils sont très curieux au sujet du fonctionnement de leur pays même s’ils sont conscients que de Bogotá, ils n’en n’ont qu’une vision partielle. Je leur envoie un grand grand merci !

07 06 2010 » Colombie, Portraits, Rencontres