labicicletalatina

Un an à vélo en Amérique du Sud

Famille Buitrago

Une maisonnée de femmes : Nohélia, vit avec ses deux plus jeunes filles Maritza et Marie Fernanda, jeunes trentenaires, dans un joli appartement lumineux du quartier Las Laureles de Medellin. Non loin, à deux blocs d’ici, vivent les autres frères et sœurs et leurs enfants. Ainsi la famille peut se réunir et s’entraider plus facilement. La famille, pour la majorité des sud-américains, est sacrée.

Nohélia est une femme discrète, pieuse, elle se met au service de tous et est extrêmement attentive à ses proches. Elle n’accepte jamais que je l’aide, le petit déjeuner est toujours prêt quand je me lève, même lorsqu’elle est déjà partie. Elle parle très peu mais sa présence est rassurante.

Maritza est professeur de natation, elle aime ça. Elle fait nager les bébés, aide les obèses, qui ne peuvent se mouvoir que dans l’eau, à perdre du poids, apprend aux enfants à nager aussi. Elle est épanouie dans sa vie et son travail et apporte sa bonne humeur et son sourire à la maison quand elle n’est pas à la piscine.

Maria Fernanda est différente et étonnante. Après un master de géographie satellitaire en Hollande, elle passe quelques mois en France pour un stage dans ce domaine. Depuis un an, elle a retrouvé ses racines. Elle tient difficilement en place : elle pratique l’Ultimate (jeu de frisbee en équipe) au niveau international, escalade en salle 3 fois par semaine, voit ses amis autant qu’elle le peut et rêve de travailler sur des projets d’analyse des images satellites pour cartographier les forêts. Elle subvient aux besoins de deux de ses frères et sœurs, si bien qu’elle s’oublie au passage…

Ces charmantes femmes sont ma famille sud-américaine, elles se préoccupent beaucoup de moi, m’aident énormément. Je les en remercie de tout cœur.

08 06 2010 » Colombie, Femmes sud américaines, Portraits, Rencontres