labicicletalatina

Un an à vélo en Amérique du Sud

Arriver dans la cordillère blanche à vélo

Il y a deux semaines, je passais la frontière péruvienne en compagnie d’un charmant couple de cyclistes : Anne-Claire et Fred.

Depuis, nous avons parcouru ensemble plus de 1000 km, longé un désert, vu des ruines des civilisations pré-incas, 

supporté les centaines de cris quotidiens “¡gringo, gringo!” et les coups de klaxons qui encouragent, font sursauter ou sauter dans le fossé, adopté un chiot déshydraté sur le bord de la route,

enterré ce chiot le lendemain, rencontré le fameux Lucho qui nous a accueilli à sa casa de ciclistas à Trujillo et fait visité le site Chan Chan,

no images were found

rêvé en lisant les récits des centaines de cyclistes passés avant nous, enfin, nous avons remonté un canyon en 4 jours pour arriver dans la vallée entre la cordillère noire (sans neige) et la merveilleuse cordillère blanche.

Le Pérou est un pays en forte croissance, en attestent les alentours effervescents des villes qui sont très désagréables en vélo, mais pour autant les prix sont assez faibles. La croissance est surtout due à la richesse du sous-sol péruvien, dans le cañon del Pato, nous avons croisé un matin des hommes noirs comme l’ébène à force de travailler dans les mines, ça fait drôle.

C’est en peloton que nous avons remonté le cañon del Pato, puisqu’Alexandre nous a rejoints à Trujillo. Nous avons campé tous les soirs, dans des endroits improbables avec des vues superbes, mais en faisant toujours attention que personne ne nous voit.

Jour après jour, le cañon s’est resserré et la route redressée : plus de 40 tunnels pleins de poussière et ne permettant pas le passage simultané d’un véhicule et d’un vélo, nous ont permis d’arriver au pied de la cordillère blanche !

 

 

 

Nous avions gravi 2500 mètres, avec des intestins en vrac pour ma part ! Imaginez notre excitation en découvrant les premières cimes !

 

 

Nous avons fait une petite excursion d’une journée dans le parc Huascaran et dormi au pied du Huascaran, les sommets jumeaux les plus hauts de la cordillère blanche. Mes premiers sommets andins m’ont vraiment émerveillée !

Pour couronner la journée, nous sommes redescendus en camion de bière !

Le Pérou est beaucoup plus touristique que l’Equateur, les gringos que nous sommes sont en général bien accueillis mais pas toujours les bienvenus (sifflets sur la route, entourloupe dans les prix), enfin rien de bien méchant…Huaraz est le lieu privilégié des randonneurs et grimpeurs de toute sorte, nous rencontrons les premières hordes d’Israéliens, ce n’est pas un mythe ! Ceux de notre hôtel s’avèrent bien sympathiques. Le matin, la vue du toit de l’hôtel est superbe, nous en profitons en prenant le petit déjeuner… J’ai connu pire pour démarrer la journée !

23 07 2010 » Pérou

4 Responses

  1. Ménine, Grand Père août 2 2010 @ 19 h 36 min

    Bonsoir Coralie,
    La cordillère blanche doit te rappeler les Pyrénées ariégeoises!
    Les maisons de Comigne sont bien garnies.
    Pascale et Anne,plus Hélène et Julien avec Clarisse et Joseph.
    Dans la petite maison:Olivier et son copain Jean Baptiste,qui viennent de rouler en vélo sur 600km de routes dans les pyrénées basques.
    Béa accueille Pierre avec 3 amis accompagnés de Christelle.
    Nous pensons bien à toi.
    Avec toute notre affection de Comigne le 2 Août 2010
    Grand père

  2. Anne août 2 2010 @ 21 h 49 min

    Coucou ma belle,
    Les paysages péruviens ont l’air magnifiques et le petit couple rencontré très sympathique. Arnaud et moi avons été attendris puis peinés par l’histoire du petit chien deshydraté…
    Tu as l’air en super forme, ça fait plaisir.
    Gros bisous de saint jean de luz.

  3. manuel août 12 2010 @ 19 h 39 min

    esperando q todo les salga bien amiga te cuento q me entregaron las llaves del Hotel saludos de mi sorina bye

  4. Leila novembre 30 2010 @ 18 h 17 min

    Coralie que gusto volver a verte, tengo envidia por todo lo que ustedes hacen, algún día podré salir a conocer el mundo. Saludos de Luis Eduardo y Leila « mono en bici »
    Desde Quito – Ecuador