labicicletalatina

Un an à vélo en Amérique du Sud

Carina

Carina et ses chiens m’ont réveillée alors que je piquais un somme devant le poste de contrôle de Carpa. Elle venait chercher une tétine pour nourrir un agneau dont la mère avait été tuée. Carina a 26 ans, une petite fille, Yohanna, de 6 ans.  Elle vit à 4100 mètres d’altitudes, dans deux petites huttes de pierres et de paille. L’une est réservée à sa cuisine, l’autre à sa couche. Pour y aller, elle doit traverser un ruisseau gelé (j’ai mis deux heures à me réchauffer les pieds après l’avoir traversé !) ou faire un grand détour pour trouver un pont. Elle vit de ses quelques vaches qui paissent un peu plus haut. La veille de mon arrivée, 4 de ses vaches ont disparu dans la montagne, une grosse perte pour elle. Les enclos sont en pierre, pour le moment les murs sont en mauvais état, elle doit les remettre d’aplomb. Avec le lait de ses vaches, elle a juste de quoi acheter quelques denrées alimentaires (des pommes de terre, des carottes, des pâtes, de l’avoine…). Elle a du mal à acheter des vêtements, du coup elle se rend tous les matins avec l’agneau à la source d’eau gazeuse où s’arrêtent les cars de touristes pour se faire prendre en photo et gagner quelques sols.

Le père de Yohanna les a abandonnées dès qu’il a su Carina enceinte. Elle est la dernière de 7 frères et sœurs. Elle est la seule à ne pas avoir été à l’école et la seule à vivre dans cette campagne. Elle se trouve trop vieille pour apprendre à lire. Sa famille vit à Catac un peu plus bas dans la vallée et ne vient jamais lui rendre visite. Elle est donc très contente que je partage un peu de thé avec elle ! Un de ses frères était gardien au poste de contrôle voisin et s’est fait tué quelques semaines auparavant. Sa fille descend au village tous les dimanches pour aller à l’école et ne rentre que le vendredi soir. Elle vit la semaine chez sa grand-mère. Carina est donc seule 5 jours par semaine. Elle semble apprécier cette solitude ou du moins elle n’envisage pas d’autre vie pour le moment, peut être descendra-t-elle aussi au village quand sa fille sera plus grande.

27 08 2010 » Femmes sud américaines, Portraits, Rencontres