labicicletalatina

Un an à vélo en Amérique du Sud

Margarita, pâtissière

A Cusco, je logeais dans un hôtel qui sentait bon la maison, lieu élu par la plupart des cyclistes au long cours pour se reposer. J’y ai rencontré deux frères belges : Tom et Wim et retrouvé Alexandre. Le soir nous nous faisions des bons dîners  arrosés à la Cusqueña, bonne bière péruvienne. Ma gourmandise ne m’ayant pas quittée, j’ai entrepris de faire un gâteau au chocolat avec de la pure pâte de cacao. Pour le faire cuire, nous allons frapper à la porte du four de pâtissières, dans une toute petite ruelle aux murs imposants. Deux pâtissières se partagent le four grand four à bois, elles travaillent sur commandes et vendent leurs alfajores, feuilletés aux pommes et au fromage à des tiendas ou des vendeuses sur les marchés.

Margarita, à la vue de mon gâteau, m’a priée de revenir pour que je lui apprenne la recette. Nous convenons d’un échange : je lui apprendrai à faire ce moelleux au chocolat et elle m’apprendra à faire un gâteau au cañihuaco, céréale andine de la famille du quinoa réputée pour ses qualités nutritives.

Margarita est gourmande et aime faire des gâteaux. Elle vit dans le quartier de San Blas, à Cusco. Elle est très curieuse et ses enfants ont déjà accueilli des gringos de passage. La propriétaire du four lui loue un espace pour cuisiner et un accès au four. Elle peut ainsi répondre aux commandes de ses clients particuliers. Le jour où je viens, elle doit porter un gros gâteau plein de crème pour la fête de Krishna. Ils adorent ce type de gâteau fourré à la confiture de lait et recouvert de crème chantilly verte, rose, orange, bleue ou rouge.

Nous plaisantons bien en mélangeant les colorants  et en inventant des motifs! Margarita est végétarienne, fait plutôt rare dans ces contrées où le poulet et le cochon gambadent même en ville. Elle a forgé sa réputation petit à petit et n’a pas besoin de chercher les clients, les commandes lui arrivent toutes seules. Bien qu’elle privilégie la cuisine des aliments sains et nutritifs, elle est obligée de répondre aux commandes crémeuses de ses clients. Le lendemain elle me fait plein de petites galettes de céréales et carottes pour mon trajet ! Encore une belle rencontre !

07 10 2010 » Femmes sud américaines, Pérou, Portraits, Rencontres