labicicletalatina

Un an à vélo en Amérique du Sud

Une virée incroyable

En quittant La Paz, nous avons fait un stop à Bloqueando, le rassemblement annuel de bloc des grimpeurs boliviens et … francophones ! Nous y avons rencontré une petite troupe bien sympathique de français et belges de passage et vivant ici.

Dur dur pour les mains, cette pierre volcanique ! Le lieu est incroyable surtout le soir… 

Quelques kilomètres plus loin nous étions à Sajama, tout petit village blotti au pied du plus haut sommet bolivien : le volcan Sajama. 

Les alentours y sont splendides et pleins de vigognes et d’alpagas. Le camioncito de Bea et Adrien nous a bien réchauffé dans cette ambiance hivernale où il ne fait pas bon pédaler ni camper…

Le temps, à défaut du vent toujours à contre forcément, était pour nous les jours suivants ! Nous sommes passés au Chili, au pied du Parinacota, au milieu des vigognes, des flamants roses, des alpagas et des viscachas. Un safari incroyable !

Puis nous avons rejoint le salar de Surire, entièrement exploité par une compagnie minière chilienne, Quiborax, pour planter la tente à deux pas de sources d’eaux sulfureuses. Alors que les gourdes ont gelé dans la tente, nous fumions tellement il faisait chaud dans l’eau ! C’était absolument incroyable…

Après un petit passage clandestin en Bolivie pour rejoindre une route chilienne le long de la frontière,

nous sommes retournés légalement en Bolivie, c’est d’ailleurs bien mieux pour la bourse ! Il a fallu pousser dans le sable, râler sur les calaminas, déraper sur les cailloux….

Le Salar de Coipasa nous a hébergés une nuit bien ventée. Imaginez-vous planter la tente sur un sol dur comme du béton alors que le vent souffle à plus de 40km/h !!

Nous y avons laissé un souvenir pas très écolo : le sac de tente qui a dû s’envoler pendant la nuit…Ce salar est d’une couleur incroyablement rosée et très sauvage : une seule voiture entre 15h et 7h !

Les deux jours suivants, nous les avons passés sur le salar d’Uyuni, beaucoup plus blanc, incroyablement plus grand et plus fréquenté mais incroyablement beau !

Nous avons trouvé un petit hébergement ouvert seulement aux cyclistes sur l’Isla Incahuasi, au centre du salar, pleine de cactus et offrant une vue à 360 degrés sur tout le salar !

Le coucher et le lever du soleil seuls au sommet étaient incroyablement beaux.

Après trois jours et demi sur le sel sous le soleil, nous étions bien contents de reposer nos yeux mais incroyablement surpris par l’état de la route qui mène à Uyuni : une bonne tôle ondulée pleine de poussière…¡increíble ! Le récit de la suite des aventures dans le Sud Lipez est pour bientot!!

03 11 2010 » Bolivie

6 Responses

  1. Thibault novembre 4 2010 @ 23 h 46 min

    Magnifiques photos!
    Merci

  2. mama pollo novembre 5 2010 @ 23 h 05 min

    incroyable? vous avez dit incroyable?
    Cà alors c’est incroyablement incroyable!
    Les photos sont fantasmagoriques
    oui au moins
    on attend la suite avec impatience

  3. Bobby novembre 10 2010 @ 16 h 33 min

    zarma, ma coco, cet endroit est dingo ! tes photos me rendent fou, faut que je reparte au plus vite !
    bises

  4. zaharia novembre 14 2010 @ 23 h 26 min

    vous faites bien rêver les parisiens qui demeurent sous la pluie ! Bravo !Cela parait à la fois magique et facile! cela donne des idées!il suffit ensuite de s’autoriser à partir n’est ce pas?

  5. Ramiro novembre 17 2010 @ 4 h 44 min

    Coralí:
    Que experiencia más linda la vivida por ti, dejastes muy lejos a los Norteamericanos que recorren en motocicletas y que fueron publicados en ESCAPE del períodico La Razón.

  6. magdelaine marie josé novembre 28 2010 @ 18 h 07 min

    nous vous avons rencontré sur la route qui remontait de cafayate en Argentine (en direction de Salta), nous étions mon mari et moi avec un guide et un chauffeur à qui vous avez posé des questions concernant la route à suivre. Nous vous avons trouvé très courageuse et nous vous souhaitons plein de bonnes choses pour la poursuite de votre voyage. C’est un véritable exploit que vous êtes en train de réaliser. Amitiés.
    marie josé