labicicletalatina

Un an à vélo en Amérique du Sud

Virginia, Aymara et pacénienne

Virginia travaille depuis 14 ans au service de la famille de Maria Elena. Elle vit avec eux et son petit Diego, 5 ans, toute la semaine. Le samedi soir elle part pour El Alto, banlieue populaire de La Paz, où elle a construit avec son oncle une petite maison pour ses vieux jours. Elle rentre le dimanche soir à Mallasa pour reprendre le travail. Le matin, elle prépare le petit déjeuner des enfants, emmène son fils à l’école et passe ensuite sa journée à tous types de travaux ménagers jusqu’en fin de journée où elle récupère son fils puis prépare le dîner etc. Elle n’a que très peu de temps pour elle mais semble apprécier de partager la vie de famille ici !

Virginia a 36 ans, elle parle aymara. Elle a été abandonnée par sa mère, n’avait pas de père et a été élevée par son grand père. Elle s’occupe à merveille de Diego, un petit garçon très aimant et très attachant.

Virginia est très bonne cuisinière : les plats boliviens n’ont pas de secrets pour elle et la cuisine française ne lui fait pas peur ! Maria Elena et elle essayent les recettes des fiches Elle des années 70… elle sait d’ailleurs bien mieux que moi faire sauter les crêpes ! 
A La Paz, je me suis fait coupé les cheveux bien courts. Elle aimait bien, mais il était très difficile pour elle d’imaginer faire la même chose, tant le poids des traditions est fort. Jamais on ne voit une femme aymara avec les cheveux courts !

16 12 2010 » Bolivie, Femmes sud américaines, Portraits, Rencontres

One Response

  1. mama pollo décembre 19 2010 @ 16 h 39 min

    Très beau, le commentaire des femmes…